Ravintsara

Ocimum basilicum
(famille des lamiacées)

Ravintsara

Quelques notions de botanique

Originaire d’Asie, le ravintsara ou ravintsare, fait partie de la famille des camphriers. Très grand et très résistant, il peut atteindre 20 mètres de haut et vivre des milliers d’années. Son écorce est rugueuse et rougeâtre et ses feuilles ovales insérées en hélice, glabres et coriaces, ressemblent à celles du laurier. Ses petites fleurs jaunâtres fleurissent entre octobre et novembre à Madagascar et entre avril et juin en Asie.

Il s’est rapidement adapté aux conditions climatiques de cette île de l’océan Indien qui ont fait évoluer sa composition chimique : sa teneur en camphre a laissé sa place au 1,8 cinéole, c’est-à-dire à l’eucalyptol. Paradoxalement, l’huile essentielle qui est extraite de ses feuilles dégage un parfum frais et camphré alors qu’elle est dénuée de camphre.

Un peu d’histoire

Le Ravintsara a été introduit à Madagascar au milieu du XIXème siècle et y a développé des propriétés particulières. ≪ L’arbre aux bonnes feuilles ≫, comme l’appellent les Malgaches a été employé en médecine traditionnelle malagasy avant que des scientifiques ne s’intéressent à la composition chimique et aux vertus de son huile essentielle.

Il ne faut pas confondre l’huile essentielle de Ravintsara avec celle de Ravensare extraite soit des feuilles soit de l’écorce de Ravensara aromatica, arbre décrit par le botaniste Sonnerat (Voyage aux Indes Orientales – 1782) appartenant à la famille des Lauracées et ne se rencontrant qu’à Madagascar.