Perdre du poids avec les huiles essentielles

Au chapitre des résolutions de début d’année, l’idée de perdre un peu de poids occupe une place de choix, notamment en raison de la proximité des excès de fin d’année. Pour être efficace, cette décision doit s’accompagner de quelques mesures indispensables :

Sur le plan alimentaire :

  • Bannir les régimes ultra-restrictifs, frustrants et contre-productifs.
  • Proscrire l’alimentation industrielle ultra-transformée, diminuer le sel, le sucre, les mauvaises graisses, l’alcool, etc.
  • Etablir une réduction très progressive des portions, afin de « leurrer » le cerveau, sans provoquer un ressenti de frustration.
  • Mastiquer longuement : en posant sa fourchette après chaque bouchée, on absorbe, sans s’en rendre compte, moins de nourriture. Or, le signal de satiété envoyé au cerveau apparaît au bout de 20 minutes, que l’on mange beaucoup ou peu ! 
  • Adopter un meilleur rythme alimentaire : éviter le grignotage, manger dans une ambiance agréable et détendue, éviter les repas « sur le pouce ».
  • Boire beaucoup d’eau entre les repas.

Sur l’hygiène de vie : 

  • Pratiquer une activité physique régulière, adaptée selon son profil. 
  • Trouver des astuces simples pour bouger davantage : prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur, sortir du bus ou du métro, une station en avance, faire ses courses à pied, etc.

Dans ce défi de longue haleine, l’aromathérapie peut constituer une alliée importante ! 

Utilisée seule, elle ne résout pas la question. Il n’est évidemment pas question de prétendre le contraire.



Drainer l’organisme

Elle peut contribuer au drainage de l’organisme en soutenant l’élimination des toxines et « déchets », sources d’accumulation et de congestion des tissus. 

Formulations

Dans cette optique, alterner les deux cures suivantes, avant les deux principaux repas, durant 10 jours de suite pour chacune :

Cette série de 20 jours pourra être renouvelée (une fois seulement) après 1 semaine de pause.

Mode opératoire

Absorber les HE sur un support neutre ou les diluer dans ½ verre de jus de légumes ou fruits (céleri, concombre, cerise, pomme, raisins) ou dans 1 c. à soupe d’Aloe vera.

Gérer les pulsions alimentaires

Par voie olfactive, les huiles essentielles permettent de mieux gérer les pulsions alimentaires

Pour rappel, le sens olfactif est un circuit court qui le rend unique parmi les sens. Il est puissant et efficace, car il partage ses circuits informationnels avec les centres nerveux des émotions (où prennent naissance les pulsions !) et de la mémoire (sans transiter au préalable par l’analyse du néocortex). Pour cette raison, l’olfaction est d’effet puissant et efficace. La perception d’une fragrance induit un ancrage émotionnel au niveau du centre cérébral des émotions (le système limbique) en rendant la pulsion beaucoup moins irrépressible, grâce à une cascade de réactions physiologiques responsables de la sensation de bien-être et de quiétude. 

La respiration profonde d’une odeur qui plaît peut ainsi modifier le comportement, tout en diminuant la sensation de nervosité et/ou d’anxiété.

Le choix des HE se fera en fonction des préférences olfactives et en tenant compte de certaines spécificités particulières parmi les HE de référence :

Emploi d’huiles essentielles unitaires

Elles peuvent s’employer seules ou en alternance, pures ou diluées (notamment lorsque leur odeur est très forte ; dans ce cas mettre 100 gouttes d’HE pour un flacon de 10 ml complété avec une huile végétale) : 

Utiliser au choix

👉  Exemple d’association : alternance entre l’HE de pamplemousse et l’HE de laurier noble

Mode opératoire

Les HE pures ou diluées se respirent directement au flacon, au moment de la pulsion de nourriture ou en cas de besoin d’apaisement, en inspirant et expirant lentement au-dessus du flacon 5 à 6 fois de suite (ou plus longtemps si besoin). 

À renouveler aussi souvent que nécessaire. 

Remarque : le choix d’utiliser les HE diluées plutôt qu’en l’état pur n’induit pas une efficacité moindre car ici c’est l’information olfactive qui compte (plus que son intensité). De plus, la dilution permettra d’associer éventuellement un usage cutané et oral (voir ci-dessous) destiné à renforcer l’action olfactive lorsque les pulsions sont très importantes. 

Si on opte pour l’HE diluée, celle-ci peut se conditionner en flacon ou en roll-on. On peut alors appliquer 1 à 2 gouttes du mélange ou faire 1 à 2 passages de roll-on sur les poignets, puis avec le doigt (propre), on dépose une trace du mélange dans la bouche. Rapprochez alors vos poignets près du nez et inspirez profondément 5 fois de suite en expirant lentement. Ici, l’information olfactive et gustative se renforcent mutuellement en fusionnant au niveau cérébral. À renouveler aussi souvent que nécessaire.

Emploi d’huiles essentielles en mélange, à préparer soi-même

Dans un flacon opaque de 10 ml (ou dans un roll-on, facilement disponible en magasin bio), mettre dans le flacon vide 80 à 100 gouttes des huiles essentielles sélectionnées et compléter avec de l’huile végétale :

Formulations

Exemple d’une association pour modérer des pulsions sucrées

Dans 10 ml d’huile végétale

Mode opératoire (flacon ou roll-on)

👉 Appliquez 1 à 2 gouttes de la préparation ou faites 1 à 2 passages de roll-on sur les poignets, puis avec le doigt (propre), déposez une trace du mélange dans la bouche. Rapprochez alors vos poignets près du nez et inspirez profondément 5 fois de suite en expirant lentement. À renouveler aussi souvent que nécessaire.

Les bienfaits de la balnéothérapie et de la thalassothérapie

Le Docteur Valnet a toujours été convaincu par les bienfaits de la balnéothérapie et de la thalassothérapie. 

« Les propriétés des algues sont multiples. Elles sont stimulantes, favorisent les échanges, tonifient les glandes endocrines et s’opposent ainsi au vieillissement. Rééquilibrant le terrain, elles renforcent nos défenses naturelles. Reminéralisantes, circulatoires, amaigrissantes, elles sont pourvues de pouvoirs antirhumatismaux, anti-infectieux, antiscrofuleux, anti goitreux.  (…) Les résultats obtenus par la pratique des bains algués sont depuis longtemps connus. » 

Docteur Valnet, Aromathérapie

Tout comme l’eau de mer, les algues renferment la plupart des minéraux et oligo-éléments(iode, magnésium, potassium, calcium, fer, zinc, cobalt, or et même étain, mais aussi vitamines A, B, D1, D2, E, F, K, PP, acides aminés, chlorophylle et substances antibiotiques), et ce en proportion idéale. Particulièrement riches en iode, les algues sont réputées pour leur efficacité dans le domaine de l’amincissement.

Le Docteur Valnet fut le premier à avoir l’idée d’associer dans le même bain des algues marines et un complexe aromatique à visée circulatoire et décontractante. Véritables concentrés d’eau de mer, reminéralisantes, les algues marines voient leurs bienfaits amplifiés par les huiles essentielles.

Les bains Alg-Essences, délassants et reminéralisants, sont conseillés en cas de fatigue générale et en complément d’un régime amincissant. Pour une cure Alg-Essences, le printemps et l’automne sont les saisons idéales, à raison de 2 à 3 bains par semaine.

Alg-Essences apporte une véritable cure de thalassothérapie à domicile, au travers de ses sachets d’algues en coton biologique et de ses flacons d’huiles essentielles. Ces algues marines (fucus, laminaires et ascophyllum) sont récoltées en Bretagne dans un endroit préservé, puis séchées de manière naturelle selon un processus extrêmement précis. Toutes les matières premières utilisées sont d’une grande richesse. C’est un exceptionnel concentré de qualités naturelles.

D’un abord complexe, Alg-Essences est en réalité d’un usage extrêmement simple. Il suffit de poser le sachet d’algues au fond de sa baignoire, avant de faire couler l’eau (toujours à 36-37°), en versant le contenu entier du flacon d’huiles essentielles, justement dosées et sélectionnées pour leur action complémentaire. Puis, presser le sachet d’algues imbibé d’eau deux ou trois fois, pour que son contenu se diffuse dans le bain, avant de se masser le corps avec le sachet d’algues, en insistant sur les articulations, ainsi que les régions cellulitiques ou infiltrées de graisse.

« L’action des bains d’algues ne pouvait donc qu’être complétée, renforcée, par l’adjonction d’essences, choisies pour leurs propriétés particulières. »

Docteur Jean Valnet

Auteur

Christine Cieur

Christine Cieur est docteur en pharmacie, ancienne titulaire d’officine.

Bonnes résolutions avec les huiles essentielles de Qualité Absolue Docteur Valnet

Les Huiles Essentielles 100% BIO du Docteur Valnet vous accompagnent aussi dans vos Bonnes Résolutions

Dans ces défis de longue haleine, l’aromathérapie peut constituer une alliée importante !